HISTOIRE DE CHARVONNEX

Le nom de CHARVONNEX vient du toponyme gallo-romain *Calvinacum : « la propriété de Calvinus ».Sous la forme Calvonacum, il est attesté en 1031 par la Charte de la Reine Emmengarde, qui en fait don au Prieuré de Talloires. En 1526, la paroisse devient propriété de la Collégiale N.-D de Liesse d’Annecy. D’où la crosse abbatiale et la croix capitulaire sur le blason de la Commune.  En 1646, est construite une église sous le vocable de Saint Jean-Baptiste, dont il reste une cloche de 1630 (classée) et les fonts baptismaux devenus héritiers. Elle contient deux statues du XVIIéme siècle : N.-D de toutes grâces (1665) et Sainte Anne, éducatrice de Marie, témoin d’une première école (1689). Le XVIIème siècle est un temps de misère et le village végète. Il en reste une mesure à grains de 88 litres qui orne le parvis de l’église. En 1792, le représentant de Charvonnex-en-Genevois à l’Assemblée des Allobroges vote le rattachement à la France de la Révolution et de l’Empire. Sous le « buon governo » piémontais, la commune construit le presbytère (1843) revenu à la Mairie et l’église néo-gothique (1854). La « Croix du statut » (1848), dans le cimetière, rappelle l’avènement de la démocratie communale. En 1860, Charvonnex vote à l’unanimité le rattachement à la France de Napoléon III que la foule acclame à son passage le 31 Août. La IIIème république voit l’inauguration de la Mairie-Ecole (1883), le passage de la voie ferrée (1884), l’ouverture d’une fruitière (1885). La population culmine à 556 habitants, presque tous cultivateurs. Elu maire en 1908, François Dupont (1847-1914), enfant du pays et chimiste de réputation internationale, résout la crise religieuse dramatique à Charvonnex. La guerre de 14-18 tue 21 charvonnois auxquels est dédié le monument aux morts (1921). La population tombe à 337 habitants. L’hiver 1939-40, le Génie militaire construit 14 ouvrages bétonnés, maillon de la Ligne Maginot des Alpes. En 1944, trois jeunes sont victimes des représailles allemandes.  Curé de Charvonnex de 1939 à 1955, l’Abbé Chabord acquiert une réputation de thaumaturge. Cela lui permet de construire (1953) une salle paroissiale devenue maison communale (1983) et portant son nom. Après la crise d’un projet de remembrement repoussé en 1965, s’ouvre l’ère de la rurbanisation. En 40 ans, la population passe de 400 à plus de 900 habitants. Un nouveau Charvonnex est en train de naître sous nos yeux. 

L. Touvier

A voir : 

http://www.mairie-charvonnex.com/wp-content/uploads/eglise1.gif

CHRONOLOGIE [ Lire l’article ]

Du Moyen-Age au XVIIème siècle

1031 : La charte de la reine Ermengarde donne la « villa de Calvonacum » au Prieuré de Talloires…

L’Ancien Régime

1608 : Visite pastorale de François de Sales. Il s’occupe du conflit entre la collégiale d’Annecy et le prieuré de Talloires…

De la Révolution à l’Annexion

1792 Le député de Charvonnex à l’Assemblée des Allobroges reçoit mandat de voter sans restriction le rattachement à la France…

Du Rattachement à la deuxième guerre mondiale

1860 (31 août) : Arc de triomphe et foule (400 personnes) pour le passage de leurs majestés Napoléon III et Eugénie…

Le XXème siècle

1902 : Deuxième fruitière qui durera jusqu’en 1985…

Le XXIème siècle

2002 : Jumelage avec Martinet (Vendée)…

Le mot du Maire

Il faut que Charvonnex reste une commune où il fait bon vivre. J’ai envie que notre commune avance et que les charvonnois en soient fiers.